Itinéraire et destination

Une série de carrefours et de virages. C’est ça la vie. Une longue route de dilemmes, de choix à faire, de décisions à prendre. Personnellement, je n’ai jamais eu le sens de l’orientation. Je pourrais me perdre dans mon propre appartement pour peu que la lumière ne se lève plus jamais sur ses murs. Je…

Mélisse

De ses deux index elle martèle le clavier de son ordinateur en insistant lourdement sur la touche entrée pour prouver à tout l’open space qu’elle travaille bel et bien. Puis, après un léger soupir, elle se courbe sur sa chaise, fait craquer sa nuque d’un geste net et précis. On y va ? semblait demander…

L’illustratrice

Un son strident la sort de sa rêverie quotidienne et lui fait froncer les sourcils. Elle déteste être interrompue, même au milieu de rien. Surtout au milieu de rien. D’un geste qui sent l’habitude, elle presse le bouton volume de son téléphone et laisse l’appel tomber dans les limbes du silence puis mourir sur son…

Renaissance

Ca me dit quelque chose. Elle fronça les sourcils en se débattant avec un raz-de-marée de souvenirs. Ce virage, ce nid de poule, ce panneau de limitation de vitesse légèrement penché; elle avait la nette sensation de connaître cet endroit. Mais elle s’était trompée déjà tant de fois qu’elle n’osait plus se faire confiance. Quand…

À ma mère

C’est délicat de m’adresser à toi. Ça l’a toujours été. On ne s’est jamais comprises; toi par manque de mots, moi par leur abondance. Ou est-ce simplement le résultat d’une paresse mutuelle, d’un désintérêt flagrant l’une pour l’autre, d’un manque de sentiments ? Je crois qu’on ne le saura jamais vraiment. Du moins, on ne…

Belle plante

Un brouillard de mots. D’épais nuages de syllabes qui perdaient tout leur sens dans l’alambic de ses conduits auditifs. Voilà tout ce qu’il percevait de la verve de Lucie, sa femme, toujours très enthousiaste à l’idée de lui tailler un costume de saison sur un air pastoral. Dans la fumée noire de son discours, Hervé…

Éternité

J’ai perdu mon éternité. Elle m’a filé entre les doigts, s’est effritée avec le temps. Quand je croise un miroir, je me reconnais à peine sous le violacé de mes cernes, sous l’acné adulte bien plus féroce qu’elle ne l’était adolescente, sous la pâleur de ma peau qui craquelle et irrite. On m’a un jour…