La Chambre

Texte rédigé après la lecture de la newsletter d’Emilie Deseliène sur le thème de la chambre à soi. De la toute première, il ne reste que l’empreinte, terne et impersonnelle sur un vieux cliché jauni. Ma mère me tient dans ses bras, vaguement allongée sur un lit d’hôpital usé et s’apprête à me donner le…

La méchante de l’histoire

Je crois que, l’âge aidant, je suis en paix avec le fait de revêtir mon costume de méchante dans l’histoire de quelqu’un. Je veux dire, statistiquement, il y a de plus en plus de chance que je sois effectivement la méchante aux yeux d’un autre, et, si ça ne m’est pas agréable pour autant, c’est…

Faim

|TW : TCA| Je ne mange plus, et ça n’a rien de romantique. A la mi-Juillet, je me suis rendue à un festival d’illustratrices où environ 80 consœurs étaient conviées pour présenter leur travail et le proposer à la vente. C’était super, même si incroyablement drainant et difficile de tenir un stand dans une salle…

Noces de Chypre

Il y a six ans, j’essayais pour la première fois une robe de mariée.La journée n’avait pas bien commencé : trop chaud, pas à l’aise que ce soit dans mes chaussures ou mes vêtements, pas à l’aise dans ce rôle de wedding planner que je m’étais moi-même attribué, fatiguée d’avoir passé la veille à découper…

Vénère

« Je ne suis pas une femme. Je suis un volcan » Taous Merakchi, Vénère Cet incipit, il va rester en moi, à tambouriner sur la tuyauterie jusqu’à ce que quelque chose éclate. Il va tourner, résonner, mariner, et pourrir dans mes entrailles. Je suis tellement en colère. Si vous saviez.Ma colère déborde de moi, parce que…

Angoumoisine sapée comme jamais

En ce moment, je ne sais pas ce qui me prend, je n’ai jamais acheté autant de fringues.Enfin non, c’est faux.Disons que la dernière fois que j’ai dépensé autant d’argent pour du tissu qui me ferait me sentir un peu bonne, c’était il y a plus, bien plus de dix ans, alors que j’étais encore…

Ad nauseam

Il y a dans cette douleur quelque chose de préhistorique, qui remonte depuis les entrailles du temps en un bouillonnement chaud, organique, ravageur. Il y a dans cette douleur, moi, tordue, pliée, organe sur organe. Un nœud de spasmes qui ne tient plus debout. Plus de force, plus d’envie, plus de vie. Il y a…

À la petite fille au sable doux

Je te revois, les jambes nues, écartées, ta jupe remontée pour ne pas la salir quand ta petite culotte blanche, à même le sol, marquait déjà ses plis d’une légère poussière. Tu frottes frénétiquement la paume de tes mains et la pulpe de tes doigts pour extraire du sol cette poudre tantôt grise, tantôt blanche,…

Plus grosse que la plus grosse de tes copines

J’ai toujours été grosse.Sauf que, quand j’étais gamine, on ne disait pas « grosse », on ne nous laissait pas dire « grosse ». On me répondait que moi, je n’étais pas grosse. J’étais à peu près tous les synonymes du monde moins connotés : ronde, bien en chair, généreuse (erk), voluptueuse (double erk), « un vrai modèle de renaissance »,…