Prendre ta douleur

J’ai mal. Partout. Tout le temps. Ce corps que je loue pour cette vie ne me laisse aucun répit. Il fourmille de signaux électriques incompris, émet de mauvaises ondes, vibre sur une fréquence suffisamment décalée du reste du monde pour l’en isoler. Ça brûle, ici, à la naissance de mon cou. Ça presse, là, au-dessus…

Douillette

Elle avance péniblement, perchée sur ses minuscules talons qu’elle ne supporte déjà plus. La ville grouille et à plusieurs reprises, elle fait ce pas de danse gênant avec les passants qui se plantent sur sa trajectoire. Droite, gauche, droite, gauche, jusqu’à ce que l’un capitule. Souvent elle, qui souffle et tente de manifester un mécontentement…